NEWS

Assemblée Générale du 19 Juin 2021

La réouverture des restaurants début juin nous a permis de retrouver une vie de club après une année d’abstinence .

Nous avons pu organiser dans les délais statutaires le 19 juin notre Assemblée Générale annuelle dans le cadre d’un déjeuner au Château d’Augerville-la-Rivière, dans le Loiret , où nous avions prévu de nous réunir en 2020, sans succès en raison de l’épidémie .

Nous nous sommes retrouvés à 14 participants par un temps ensoleillé , en terrasse pour un agréable déjeuner par petites tables, comme prévu par le protocole sanitaire .

Quatre Aston avaient fait le déplacement, deux AM V8, une Vantage et une Volante, ainsi que deux cabriolets DB9 . Les deux DB4 prévues étaient sagement restées à Paris, pour éviter d’affronter les retours orageux qui étaient annoncés et que nous avons effectivement subis en fin d’après-midi .

Quelques décisions ont été prises pour reprendre certaines activités, une visite d’une journée, le 7 juillet, à Saint-Rémy-de-Provence, déjà prévue en octobre 2020 et reportée, et une sortie sur plusieurs jours à organiser cet été, par exemple en septembre, dans le Sud de la France .

Assemblée Générale du 30 Mars 2019.

l’Assemblée Générale du Club s’est tenue samedi en terre proustienne sous un chaud soleil et dans une parfaite ambiance avec 14 participants et 5 Aston
Nous avons reconduit le Bureau et procédé à l’établissement du programme d’activités pour l’année 2019 .
Ont été décidés un dîner en mai, une grande sortie en Bretagne fin juin, une autre sortie début octobre (Haute Normandie ?) et le dîner de fin d’année en novembre à Paris .
La grande sortie en Bretagne nous est proposée par Jean-Michel  sur le thème Aston/Voiliers . Elle se tiendrait le dernier week-end de juin (28/30juin) pendant le Rendez-vous de la Belle Plaisance à Bénodet et permettrait d’associer randonnée en Aston et participation à cette grande manifestation de régates .L’idée a été accueillie très favorablement par les participants à l’AG .

Sortie à VERDUN le 19, 20 et 21 Octobre 2018

C’est par un grand soleil que six équipages du Club se sont retrouvés à Verdun pour commémorer le souvenir de la fin de la première guerre mondiale en visitant les lieux de la bataille de 1916 .
Cinq Aston étaient présentes, une DBS, une AM V8 Volante, une AM V8 Vantage, une DBS GT et une DB9 Volante .
Notre base, pour les deux nuits et les dîners, était située à une douzaine de kilomètres au sud de Verdun, au château des Monthairons, imposante bâtisse de style néo renaissance construite à la fin du XIXe siècle dans un vaste parc à l’emplacement des ruines d’un ancien château, où trois équipages se sont retrouvés dès le vendredi soir .

Le samedi matin, nous nous sommes rendus à Verdun, où nous ont rejoint les autres équipages, pour visiter la cité après avoir garé nos voitures dans le restaurant où nous devions déjeuner, les jardins du mess, occupant l’ancien mess des sous-officiers, magnifique bâtiment construit après la guerre de 1870 sur les bords de la Meuse en plein centre ville .
Notre parcours pédestre nous a permis d’admirer la Porte Chaussée, du XVIe siècle, élément des remparts protégeant alors la cité, le monument de la Victoire, la cathédrale construite au XIe siècle puis restaurée dans le style baroque après l’incendie de 1755 et son cloître, puis le palais épiscopal conçu par Robert de Cotte pour les évêques, princes du Saint Empire jusqu’à la prise de Verdun par Henri II .


Notre périple nous a conduit jusqu’à la Citadelle souterraine, dont la visite, parcourant les galeries aménagées pour reconstituer la vie de la garnison et de l’État-Major de l’armée pendant la campagne de 1916, s’est révélée particulièrement intéressante et émouvante .
Après le déjeuner, un intermède insouciant nous a permis de visite l’usine de fabrication des dragées Braquier, dernier fabricant artisanal d’une spécialité créée à Verdun en 1220 . Tous types de dragées, depuis les classique Avola jusqu’aux perles recouvertes d’or ou d’argent, y sont fabriquées selon les techniques ancestrales faisant la part belle à l’habileté de l’homme .
Nous nous sommes ensuite rendus sur les champs de bataille de l’offensive de 1916 . Première visite, celle du Fort de Vaux,pris par les allemands en juin 1916 après plusieurs mois d’une défense héroïque, qui valut aux défenseurs l’hommage du Kronprinz, puis repris par les français à la fin de l’année, suivie de l’Ossuaire de Douaumont et de la tranchée des baïonnettes .


Le dimanche,le rallye a gagné Reims pour la visite des caves Taittinger et un déjeuner à proximité immédiate du circuit de Gueux, le long des tribunes duquel nous avons pu faire une dernière série de photos de la DBS et des deux AM V8 .